Vous reprendrez bien un peu de glace ?

Vous reprendrez bien un peu de glace ?

Les 20 et 21 février derniers, une joyeuse équipe « en promo » s’est donné rendez-vous en Oisans pour tâter du glaçon. Olwen, Léa, Kévin, Anne et Marie, accompagnés de Valentin et Benoit se sont ainsi retrouvés samedi matin à Saint-Christophe-en-Oisans afin de profiter d’une belle randonnée pédestre… La longue approche passée, nous voici dans le Vallon du Diable, au pied des Larmes du Chaos !

Vallon du diable

Pour des raisons diverses et variées (avarie technique, aérosol de coulée dans le nez…), toutes les cordées n’ont pu atteindre le sommet de la voie ; mais chacun a eu droit à son lot
d’émotions.

Dans les Larmes du chaos
Et franchement, malgré le redoux déjà présent, les conditions n’étaient pas si pire… On a donc enchainé sur trois lignes en moulinettes dans le secteur histoire de rassasier tout le monde.

Dans Les larmes du Chaos

Le retour aux voitures sous la bruine et à la lumière des
frontales était, il faut l’avouer, aussi interminable que l’aller. Mais 5 minutes de voitures plus tard, nous étions dans notre étable (oui oui), dénommée aussi dortoir de La célèbre Cordée ! Un bon repas et une petite nuit plus tard et nous étions de nouveau prêts à affronter une journée au congélateur !

Le 8 d'or à La Cordée !

Sauf qu’on a pris le soleil, et beaucoup même ! Mais le site restait grimpable et adapté aux conditions du jour. Là encore, tout le monde a pu mesurer la résistance de ses mollets et accessoirement de ses bras !

Tout ce petit monde a fini assis sur le parking, aux fesses des voitures et au soleil, pour un bon « gouter-apéro-fin des restes » rituel, comme après toute sortie en montagne qui se respecte.

Pour résumé, encore un chouette weekend des équipes jeunes ! Le seul hic : impossible de se concentrer au boulot le lundi matin avec toutes ces images de montagne en tête…

La morale du weekend : toujours emmener de la crème solaire, même en cascade…

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookPrint this page
Les commentaires sont clos.