Soirée préparation hivernale 02/2019

Soirée préparation hivernale 02/2019

Ou quelques bases pour faire face au mieux au risque d’avalanche.

Points-clés :

-Les accidents par avalanche, c’est  à la montée, à la descente, à l’arrêt et l’avalanche est presque toujours déclenchée par la victime ou une personne de son groupe.

– La majorité des accidents ont lieu en risque 2 et 3, attention de ne pas baisser abusivement la vigilance par risque 2.

-Une avalanche se déclenche dans une pente à 28° ou plus.

Méthodologie :

-Prépare bien ta course, la méthode 3x 3 est une base indispensable pour anticiper les risques.

A la maison

-lit et analyse le bulletin d’évaluation des risques d’avalanche en détail, la fiche évalnivo est un bon outil pour guider ta lecture. Mais attention à ne pas prendre la prévision à la lettre. C’est comme la météo, il y a des incertitudes et des phénomènes locaux.

étudie les pentes sur le parcours, celles parcourues comme celles qui te surplombent. La neige c’est incertain, ça évolue, le terrain lui reste stable. Utilise la coloration des pentes (couche sur le Géoportail ou Iphigénie).

-prévois toujours des plans alternatifs

-la méthode de réduction graphique par exemple peut t’aider à évaluer le niveau de risque.

-N’oublie de tenir compte de ton équipe.

Sur le terrain

-ouvre les yeux, regarde les montagnes et les pentes (niveau 2 du 3*3) puis questionne-toi avant chaque passage clés (niveau 3 du 3* 3)

  • Ce que tu vois correspond t-il au BRA
  • Quelles sont les pentes à plus de 30°
  • Observe-t-on des avalanches récentes
  • Un  redoux est-il en cours
  • Evalue les quantités de neige fraîche et identifie les accumulations dû au vent, fait hyper gaffe au vent, c’est piègeux
  • Questionne la présence de couche fragile (pas toujours évidente à identifier), plante ton bâton, teste les talus.

adapte ton niveau de vigilance aux risques identifiés, afin de les contourner si possible, réduire le risque en prenant des distances (mais ça ne suffit pas toujours) si besoin ou de renoncer avant que cela soit trop craignos.

Attention enfin :

  • aux Idées reçues (pas d’avalanche sur une pente tracée, en forêt, sur des petites pentes, l’été…)
  • aux pièges de l’inconscient qui te court-circuitent le cerveau (obstination, habitude, illusions des sens, aura de l’expert, sensation de rareté, pression sociale, séduction…)
  • à garder des moments d’analyse et de communication dans le groupe

Liens utiles

Applications sympas

Bouquins conseillés :

  • Avalanche – mieux les comprendre ; Harvey, Rhyner, Schweizer
  • Avalanche – Comment réduire le risque ; Philippe Descamps, Olivier Moret

Sources

  • Présentation Alain Duclos, spécialiste du risque avalanche
  • ANENA
  • SLF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.