Grand Pic de Belledonne – Voie Rébuffat (24 août 2014)

Grand Pic de Belledonne – Voie Rébuffat (24 août 2014)

Initialement, l’objectif du weekend était d’aller tâter le pur granite chamoniard. Mais en cet automne-indien l’organisation d’une course fût bien compliquée : les prévisions météo changeaient toutes les deux heures, les faces n’étaient pas toujours sèches, il faisait trop froid en altitude, … Bref nos deux super guides Victor et Benoit ont dû jouer du téléphone et du web pour nous trouver un truc sympa (et encore merci à eux !) !

Du coup changement de plan, le granite chamoniard se transforme en gneiss belledonnien, direction le Grand Pic de Belledonne, si cher à nous grenoblois, pour la Voie Rébuffat.

Comme toute grande course, ça commence par un réveil plus que matinal et un rendez-vous à 4h00 à Grenoble. Au départ du Pré Marcel, les esprits embrumés par le manque de sommeil et la hâte de grimper nous font manquer un embranchement de chemin qui se conclura par une piste forestière en cul de sac et quelques temps de bartassage pour retrouver le GR, premier crux de la journée… Après quelques heures de marche nous arrivons enfin sur le glacier de Freydane où nous chaussons les crampons pour finir l’approche de la face.

Petit re-briefing sur l’assurage en mouvement en « terrain montagne » et c’est parti pour les trois cordées dans le socle, qui s’avère en réalité être pas du tout affreux à négocier. La face est raide, ça caille bien, les couleurs sont austères, le massif n’est pas un must en matière d’alpinisme mais l’ambiance est bien « face nord » ! Les longueurs s’enchainent sur un rocher bien meilleur que l’on s’imaginait, au final rien de bouge ! Au sommet deux cordées partent pour la traversée des arêtes pendant que l’autre prend doucement la descente de la voie normale, ponctuée par quelques arrêts génep’. Puis, jusqu’à la voiture, ce fût comme d’habitude interminable.

Donc pour conclure : encore une super et longue journée en montagne dans une voie bien sympa que l’on regardait tous en passant dans la vallée du Grésivaudan depuis longtemps !

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookPrint this page
Les commentaires sont clos.