Fondamentaux alpi et orientation – Espoirs 1&2 – WE 17/18 Novembre 2018

Fondamentaux alpi et orientation – Espoirs 1&2 – WE 17/18 Novembre 2018

Pour ce week-end à Chamrousse, le RDV était donné de bon matin pour profiter de deux belles journées ensoleillées, ou presque… Plutôt pas très beau samedi, grand beau dimanche.

Au programme : une journée Orientation avec Mathieu, et une seconde journée révision/apprentissage des fondamentaux de l’alpi avec Victor. Entre les deux, bivouac confortable et BBQ dans la grotte de Casserousse pour les plus motivés.

Journée orientation : Surprise en arrivant sur le parking de l’Arselle, il y a même du soleil ! Diantre, ça pique un peu car le thermomètre dépasse à peine 0 °C. On fait d’abord une première partie en groupe afin de mettre en application les azimuts, déjà vus – en théorie – à la soirée lundi dernier.

L’équipe avec le coach

Autant dire qu’il a fallu en faire quelques uns avant que tout le monde indique la même direction. On passe la matinée à chercher des balises en groupe, à réfléchir aux points d’appui, aux meilleures manières d’appréhender le terrain et se déplacer. Petite dédicace à tous nos lecteurs ramasseurs de champignons, ils sont bels et bien là. Faites vite, ça commencer à geler et ils seront bientôt recouvert d’une épaisse couche de neige.

Les éclaircies nous font profiter d’une belle vue sur la face nord du Taillefer.

Mathieu nous donne des bons conseils en vue de passer la meilleure après-midi possible. Eh oui, il prévoit de nous lâcher seuls dans la nature pour retrouver des balises. Avec un peu de chance, les chasseurs et les bûcherons les ont laissées en place.

On pique-nique au soleil avant de reprendre pour une après-midi en autonomie. Grâce à toutes les techniques vues le matin avec Mathieu, on se perfectionne dans notre usage de la boussole et de la carte. La partie la plus technique – et tous les survivants vous en diront autant, ce n’est pas tant de faire l’azimut mais plus de savoir où l’on se trouve.

Pour la journée gilets jaune, on est au RDV. Blague à part, ça chasse et bûcheronne dur dans le coin!

Après deux heures d’errance dans la forêt, tout le monde a correctement poinçonné ses balises. Le brouillard et la pluie se sont joints par moment à la partie pour rajouter un peu de piquant. Le bilan de cette journée est très positif, on a tous bien progressé et aiguisé nos sens.

On retrouve l’autre équipe déjà arrivée au bar l’Écureuil pour un chocolat chaud et un peu de chaleur. C’est le moment où on apprend que tout le monde n’envisage pas le bivouac dans la grotte. C’est clair qu’il faut un peu se motiver, ça caille dehors.

Après une petite demi-heure de marche dans la nuit, on arrive à la grotte de Casserousse où on s’empresse de lancer une mission bois pour mettre en place le barbecue. Nico a prévu la grille, le charbon et de l’alcool à brûler. Bastien et un ami se sont motivés pour nous rejoindre pour la bivouac. En plus, ils assurent : ils arrivent avec les saucisses, la bière, les côtelettes et la pâte à chapatis maison. Bref, il y a de quoi se rassasier. Les activités dans la grotte sont variées : grimpe sur caillou cassant, remontée sur corde nocturne pour les acharnés, récits au coin du feu.

Petit BBQ au coin du feu
Bastien en pleine démo de remontée sur corde

Au matin, personne ne se plaint du froid. Pourtant ça caille dehors car il y a des glaçons au fond de la grotte. On se réveille avec le feu rallumé (merci Nico!), top pour déjeuner devant un joli panorama. Le lever de soleil sur la Chartreuse et la mer de nuage au dessus du Grésivaudan viennent nous confirmer une chose : les absents ont toujours tort !!

Lever de soleil sur la Chartreuse
Réveil dans la grotte
Il a dû faire un peu froid pendant la nuit
La fine équipe du bivouac

Après le petit-dej, on se rejoint sur le parking avec Victor (notre guide) avant d’entamer la journée fondamentaux alpi. Retour au soleil à la grotte de Casserousse pour des ateliers remontée sur corde, aide au second et mouflage : des techniques qu’il est plutôt bien de maîtriser.

Ateliers remontée sur corde dans la grotte

L’après-midi, on remonte en direction de la piste noire de Casserousse pour aller tâter des pentes de neige. L’idée est de revoir les bases de la marche glacière et de la progression en terrain mixte. On termine par une mise en application par la face nord de la croix de Chamrousse. Pour ma part, j’ai retenu c’est que ça plante trop bien dans la touffe d’herbe gelée – Dry Toofing pour les novices. Tout le monde y prend son pied et choisi des variantes d’itinéraires pour réaliser des premières de cette face vierge.

Les filles en progression dans un terrain délicat
La technique Dry Toofing – validée par l’ensemble de la team

Du sommet, redescente par un des couloirs de ski (appelés les Croissants), avec mise en place d’un corps mort plus ou moins douteux, de mains courantes, et d’un rappel sur champignon de neige.

Champignon de neige pour rappeler. A l’aise, Blaise !

Le tout se déroule sous un agréable soleil qui nous fait tomber la doudoune. De retour au parking, on remet nos bonnes vieilles chaussures tant attendues après la journée en grosses. Pour le retour, direction chez Nico pour la tournée de chocolat chaud, qu’il propose généreusement. C’est l’occasion pour tous de débriefer sur le WE au chaud, et des actions futures des équipes.

En résumé, un très bon week-end avec les équipes! On se retrouve mercredi soir pour une soirée matos au Décathlon à la caserne de bonne.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.