Corne de Pié Berarde – La Berarde (5-6 juillet 2014)

Corne de Pié Berarde – La Berarde (5-6 juillet 2014)

Ce week-end ayant commencé dans l’incertitude face à la conjonction d’une part du grand nombre d’adeptes d’alpinisme dans nos régions et de la place limitée dans nos refuges, nous voila finalement partis vers La Bérarde, destination nous permettant de grimper les deux jours et de résoudre nos problèmes d’hébergement, et pourquoi pas en plus s’affûter les doigts sur quelques blocs (petit détour pour récupérer deux crashpads devant l’enthousiasme général). Moins rempli (et moins cher) que le refuge, moins galère que le bivouac, et moins mal vu des gérants pour les cuistots autonomes que nous sommes : Le camping c’est cool 😉

A peine arrivés, les tentes sont montées illico presto et direction la falaise du « Torrent », un petit secteur à deux pas de La Bérarde. Au menu : des voies d’une vingtaine de mètres tout en fissure et un rocher exceptionnel ! Parfait pour nous permettre de parfaire notre pose de coinceurs et mettre quelques runs dans les voies plus dures, comme par exemple le 6c plutôt teigneux « Des yeux pour l’enfer » que Benoit trouva surement trop facile car il l’enchaina en trad’ sans un regard pour les spits placés là pour le commun des mortels 🙂

Nous avons également pu redécouvrir après un petit nettoyage une fissure majeure que nos anciens avaient gravie, laissant comme seul trace de leur passage deux pitons rouillés enfouis dans la végétation.

De retour au camping, plus le temps d’aller arracher quelques croix sur les blocs de la Bérarde, on repousse la session au lendemain après-midi: il faut manger et aller chercher un peu de repos car le réveil à 3 heure arrivera bien vite !!

Dimanche matin 4 heure, à peine réveillés et sustentés, départ par le vallon de Bonne Pierre direction l’éperon Nord-est des Cornes de Pié Bérarde. Après 3h de marche et l’ascension d’une petite pente de neige nous arrivons au pied de la voie récompensés par l’apparition du soleil au dessus du col des Ecrins. L’escalade est facile (5b max) et peu soutenue mais le cadre est magique et la solitude totale. Arrivés au sommet après 4~5 heures de grimpe nous regagnons le pied de la face sud par un rappel et une courte traversée d’arêtes: casse croûte bien mérité avant d’attaquer la descente (le petit déj à 3h était loin).

Une descente éprouvante guidée par des cairns sur des sentes de chamois serpentant entre des barres avec quelques passages exposés assurés par des mains courantes retenues par des becquets fuyants pour notre plus grand plaisir. Nous ne retrouvons un chemin digne de ce nom qu’à seulement quelques centaines de mètre de la Bérarde.

Retour au camping pliage de tente et petit débriefing autour d’un verre, nous gardons finalement les blocs pour une future session. Nous quittons déjà l’air pur des Ecrins pour retrouver notre chère pollution grenobloise 😉

Résultat, encore un super weekend avec les équipes. C’était génial ! 

Les photos de Benoit: https://plus.google.com/photos/110031531203818184928/albums/6033398796585146705?banner=pwa

Liens C2C: http://www.camptocamp.org/outings/541706/fr/cornes-de-pie-berarde-eperon-ne

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookPrint this page
Les commentaires sont clos.