Le vent porte les Espoirs dans le Sud (21-22 novembre 2015)

Le vent porte les Espoirs dans le Sud (21-22 novembre 2015)

L’hiver se fait sentir, nous sommes à la fin du mois de novembre et les températures baissent, allez zou !, on va voir un peu ce qu’il se passe dans le Sud de la France.

Départ 6 h de Grenoble, pour rejoindre la Sainte Victoire. Arrivés sur place, les bonnes bourrasques de vent réveillent ceux qui ne l’étaient pas encore ! Les cordées se répartissent dans « le jardin suspendu », »la cheminée en arc en ciel », « Laetitia » et « le dièdre de l’églantine », de belles voies en terrain d’aventure. Les doigts bien froids, les pieds dans le même état, insensibles au ressenti des prises, on passe par toutes les vocalises qu’il est possible de faire lorsqu’on a froid, avant de se faire clouer le bec par une nouvelle bourrasque de vent. Ça met dans l’ambiance !!! En guise de bouquet final, la neige vient nous accompagner sur le chemin du retour pour rejoindre les voitures. On pourrait croire que ça y est, la journée est terminée, mais non, les irréductibles « Grenoblois » partent à l’assaut du bloc de la carrière de Bibémus. À la frontale, on ferme les bras, on serre les prises et on recommence. Infatigables ces jeunes…

Le lendemain direction les Calanques sous un beau soleil. Les voies choisies pour cette fois, sont des voies en TA dans le secteur de l’Oule : « le linceul », « les croulants » et « les futurs croulants ». De très belles voies où trous et fissures se prêtent très bien à la pose de Friends. Une mauvaise frayeur pour Giovanni qui, en zippant du pied, à malencontreusement coincé son doigt dans la prise. La traction à un doigt ce sera pour une autre fois… 😉

Au risque de me répéter, mais impossible de ne pas le dire, encore un excellent week-end où la bonne ambiance était au rendez-vous !

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookPrint this page

Une réaction au sujet de « Le vent porte les Espoirs dans le Sud (21-22 novembre 2015) »

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.